Karine naquit dans les brumes lorraines, sur cette terre qui porte encore les stigmates de la guerre. Enfant, elle jouait le long du chemin de fer et dans les bunkers, collectionnant les casques et les obus encore enfouis, ou bien promenait Lola, sa chèvre, au bord de la nationale.

Elle grandit un tout petit peu et s’en va errer à l’université. Elle rêve d’être hard rockeuse. Un soir, elle prend le train pour Paris. Elle écume alors les bars, les restaurants, mais derrière le comptoir pas devant ou parfois seulement.

Un autre soir, elle migre en Belgique pour étudier quelques années au Conservatoire Royal de Liège.

Après tout ça, arrivée à Bruxelles, elle vend des sushis et joue dans plusieurs spectacles. Puis elle travaille avec Bénédicte Liénard et un groupe d’acteurs-migrants, fait un passage à l'école des maîtres avec Jan Fabre (nue bien sur), manipule au Tof théâtre (Premiers pas sur la dune), et fait des allers-retours Dakar-Bruxelles pour son premier film documentaire DEM DIKK. Quelques années plus tard, elle réalise un second documentaire à Bruxelles  : Zeki. Le documentaire, c’est hard mais c’est pas sexy.  Alors, en 2005 elle monte un gang avec Marie Delhaye. Ensemble elles font du théâtre d’objet et ça leur convient bien  ! Enfin, pas toujours…

Marie.html