Emma, fille d’un riche fermier normand, élevée au couvent, rêve d’une vie semblable aux romans qu’elle dévore : pleine de gens idéaux, avec des pensées idéales, dans des corps idéaux... Hélas, la vie n’a rien de ce décor romantique.

Que peut faire notre héroïne, une fois mariée à un médecin de campagne sans esprit et sans ambition ? Comment échapper à l'ennui ? Pour elle, pas de métier, pas d'activités sociales, pas d'amies...  Alors ? 

Alors, l'invasion des fantasmes ! 

Où cela la mènera-t-il ?

Une adaptation en théâtre d’objet du roman de Flaubert.

Durée : 60 minutes

Tout public à partir de 12 ans

Une production de la Cie Karyatides en coproduction avec la Cie Gare Centrale.

Réalisé avec l'aide du Ministère de la Communauté française-Service du théâtre.

Le spectacle a reçu le prix de L’Enseignement Secondaire aux Rencontres de Huy 2010 et un coup de coeur de la presse.

Remerciements à François Lazaro, à Domitie de Lamberterie, Gilles Mortiaux, Dimitri Joukovsky, à La Roseraie et au Théâtre du Tilleul.

Conception : Marie Delhaye

Jeu : Marie Delhaye en alternance avec Julie Nathan

Mise en scène : Agnès Limbos

Adaptation : Marie Delhaye, Françoise Lott 

Création sonore : Guillaume Istace

Création lumière : Karl Descarreaux

Régie : Karl Descarreaux, Gabriel Haenni et Dimitri Joukovsky (en alternance)

Costumes : Françoise Colpé 

Constructions : Marie Delhaye, Zoé Tenret, Olivier Waterterkeyn

Affiche, flyers : Antoine Blanquart

Avec les voix de : Karine Birgé, Milena Bridonneau, Pedro Cabanas, Paul Camus, Jean Debefve, Jean-Louis Delhaye, Estelle Franco, François de Saint George, François Sauveur.

Vidéo

© Yves Gabriel / Province de Liège

« Un bijou fragile et précieux »

                            Michel VOITURIER, envoyé spécial à Huy , Rue du Théâtre, 23/08/10

            « ...un univers d’un grand raffinement » 

                                 Laurence BERTHELS, La Libre Belgique , 01/09/10

           « ….on ressort de là avec l'envie de lire enfin Flaubert. »

                                           Jean-Marie WYNANT, Le Soir.

Un petit extrait sonore à écouter ?